Chronique – La Vecchia Signora

De la romance dans un univers sportif ? Je dis oui ! Si je ne suis vraiment pas fan du sport dans la vraie vie (oups 🙈), j’avoue apprécier une bonne romance sportive. L’occasion de découvrir le roman de Carla Hay qui se déroule en Italie, dans l’univers du foot bien sûr !

Résumé

Apprendra-t-elle à se laisser aller ?
Giulia, maman dévouée à son fils, consacre ses journées à son activité de traductrice. Une proposition de journalisme vient bousculer son quotidien et elle se promet de n’accepter que la réalisation d’une seule interview, afin de ne pas réveiller le passé. Maximiliano, footballeur star de son club en Serie A n’a que sa carrière en tête. Lui, les interviews font partie de son quotidien. Intrigué par cette femme qui ne répond pas à ses avances, il ne compte pas la laisser faire son travail dans les règles. Entre eux, les étincelles sont inévitables… Et pourquoi pas le désir ?

Le foot italien, bon dans une romance ?

Je ne suis peut-être pas la plus objective pour évaluer ce point car, soyons honnête deux minutes, je ne m’y connais absolument pas en foot ! Néanmoins, l’auteure m’a donné l’impression de savoir de quoi elle parlait, ou au moins, je me sentais immergée dans cet univers méconnu, même si le foot n’est qu’un décor pour l’histoire.

Car si ce sport fait partie intégrante de la vie de Maximiliano, ce roman se concentre essentiellement sur la romance entre lui et Guilia. Ce qui me va parfaitement, personnellement. Pour moi, l’auteure a trouvé un bon équilibre entre donner suffisamment d’accès à ce fond sportif, sans empiéter sur l’histoire naissante entre les deux protagonistes.

Le développement des personnages

Un deuxième tome est déjà sortit avec d’autres personnages en son centre. Si habituellement j’aime beaucoup changer entre les tomes et découvrir toujours plus d’histoires, cette fois-ci j’aurais aimé voir celle de Guilia et Maximiliano continuer.

Chacun d’eux présente un bon potentiel. Guilia arrive avec un bon gros bagage émotionnel et des blessures encore vives à guérir. Quant à Maximiliano, il n’est pas en reste avec une situation familiale compliquée. Pour l’un comme pour l’autre, il m’a manqué un petit quelque chose. Ils auraient mérité de voir leur histoire personnelle et leur histoire de couple se développer pour aller jusqu’au bout des différents sujets abordés. J’ai un peu eu une sensation de rapidité. L’auteure nous présente des problématiques plutôt lourdes concernant le passé des deux personnages pour au final très peu les aborder, ou du moins les expédier. C’est dommage, car il y avait du potentiel à ce niveau-là, mais je comprends que l’auteure ne pouvait pas tout caser en moins de 400 pages ! Peut-être sélectionner les thématiques à aborder ou bien faire plusieurs tomes sur ces deux-là en particulier aurait été encore mieux ? A voir !

Une lecture recommandée ?

Mise à part ce petit bémol, j’ai passé un très bon moment ! C’est bête, mais rien que de voir l’histoire se dérouler en Italie m’a transporté tout au long de l’histoire. Les personnages sont attachants (Maximiliano a su se rattraper en passant du stéréotype machiste italien à un homme à l’écoute et protecteur), j’apprécie le passé des personnages qui leur ajoute du caractère même s’il me manquait quelque chose et j’ai particulièrement aimé découvrir une romance autour du football. Alors pour moi, ce sera un oui ! 😉

Une réflexion sur “Chronique – La Vecchia Signora

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s