Chronique – Meilleurs vœux et va au diable !

Mon premier roman de Noël, oui oui, c’est possible! Pour tout dire, il y a encore deux ans, je n’étais plus aussi excitée que ça par cette fête, la magie n’étant tout simplement plus là… Puis, ça m’est revenu tel un boomerang en pleine vitesse et je dois dire que je suis toute heureuse à cette perspective. L’ambiance, les films de Noël, la nourriture, et maintenant des romans! Autant te dire que j’étais bien contente quand Fyctia m’a proposé des romans de Noël pour commencer notre partenariat ensemble. Me voilà donc à dévorer Meilleurs vœux et va au diable!, premier roman d’Emilie Parizot.

Résumé

Coline file le parfait amour avec… Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu’elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Chez elle, chaque objet est choisi avec tendresse. Du coup, les hommes sont loin d’être sa priorité. De toute façon elle n’a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique.

Pourtant, elle est presque séduite lorsqu’un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux… et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n’est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d’ouvrir juste en face du sien. Et dire qu’elle se voyait déjà à son bras, alors qu’il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d’oublier la menace qu’il fait peser sur sa petite entreprise adorée.

Coline ne compte pas se laisser faire… que le meilleur gagne !

Une romance comme je les aime

Parce que oui, c’est bien une romance qui rythme cette histoire et on peut dire qu’elle n’est pas gagnée au départ. Dès les premiers chapitres, on assiste à une compétition bon enfant entre deux protagonistes qui possèdent une boutique de déco… L’une en face de l’autre! Avoir un nouveau concurrent juste en face de sa boutique en plein décembre est déjà pas très drôle, mais quand ledit concurrent s’avère être ton dernier coup de cœur en date, ça l’est encore moins!

Mais pour nous, lecteur, cela nous offre un méli-mélo de scènes cocasses et plutôt drôles. C’est une jolie romance tout en douceur pour la période de Noël. Elle n’est pas amenée trop rapidement, ce qui est appréciable, et bien qu’elle soit mignonne tout plein, elle est loin d’être trop cul-cul la praline comme ça peut souvent être le cas. Quant à la fin… J’avoue avoir trouvé que les personnages passaient un cap un peu trop rapidement, mais j’ai fondu comme neige au soleil face au dernier échange des protagonistes que nous offre l’auteure.

Concernant nos fameux personnages, je me suis directement attachée à Coline et fait assez exceptionnel, je l’ai même préféré à Adam! Oui, tu as bien lu, la donne à changer ici et un personnage féminin a enfin prit le pas sur le masculin! Attention, j’ai beaucoup aimé Adam qui est mignon dans tous les sens du terme et qui a su rentrer dans mon petit cœur d’artichaut sans trop de problèmes, mais Coline s’y est fait une plus grosse place.

Coline, une femme comme toi et moi

C’est ce que j’ai le plus aimé chez ce personnage… J’ai beau être à un stade différent qu’elle dans ma vie, je me suis complètement identifiée à cette femme qui peut littéralement être madame tout le monde! L’auteure a su créer un personnage féminin véridique et attachante, ce qui est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît, et qui fait souvent toute la différence!

Coline est déterminée, attachante, un petit peu parano c’est vrai et un chouilla trop curieuse, mais qui peut lui en vouloir ? Elle arrive à se retrouver dans des situations gênantes, mais c’est ce qui fait tout son charme ! Puis j’ai adoré sa relation avec Carmela et Jana, deux de ses amies les plus proches. J’ai particulièrement aimé Carmela qui apporte un petit peps supplémentaire à cette histoire avec ses réparties qui valent de l’or et sa loyauté sans faille envers Coline. Je mettrais ma main à couper que c’est le genre de femme à enterrer un corps avec toi sans poser de question. Mon second coup de cœur revient donc à Carmela qui m’a littéralement arraché un rire. Oui, littéralement, ceci n’est pas une expression, j’ai ris dans la rame de métro devant mon téléphone!

Un roman de Noël donc ?

Chocolat chaud à la cannelle, marché de Noël, sapin… Des éléments qui nous ramènent à cette fin d’année et qui nous font voyager le temps de quelques chapitres. Mais pour être tout à fait honnête, il me manquait un tout petit truc pour être pleinement immergée dans l’univers de Noël. J’ai adoré cette romance, mais j’ai l’impression qu’elle aurait pu se dérouler à n’importe quelle saison de l’année. Je veux dire par là, qu’elle n’était pas forcément liée à cette fête mythique et qu’elle pourrait totalement y être dissociée. Ça ne m’a pas empêché d’apprécier pleinement ma lecture, tout comme ça ne m’empêchera pas de la relire, peut-être l’année prochaine en décembre ?

Quelques détails qui, à mon sens, auraient pu être plus approfondis comme l’ambiance de Noël ou une particularité qu’à Adam qui n’est pas suffisamment exploitée malheureusement, mais pour un premier roman de Noël lu dans ma vie, celui-ci frôle le coup de cœur! Je n’ai qu’une chose à dire pour terminer cette chronique: Chiche de ne pas tomber amoureuse de ce roman ??

Acheter cet ebook sur Amazon ou Fnac

3 réflexions sur “Chronique – Meilleurs vœux et va au diable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s